Sélectionner une page

Depuis que les programmes de perte de poids ont vu le jour, les personnes concernées et les spécialistes essayent de trouver des astuces pour faciliter la vie, car pour perdre du poids, un certain nombre d’actions doivent être mises en places et respectées, substituer les aliments peut s’avérer une bonne stratégie.

Les difficultés sont réelles.

Toutes ces recommandations ne sont pas faciles à suivre, et certaines sont tout simplement contraignantes ou compliquées à comprendre.

Le choix des aliments et leur préparation, la quantité pour chaque repas et pour la semaine sont les piliers d’un programme minceur, mais il n’est pas toujours facile de s’y retrouver.

Alors pour faciliter la vie et le quotidien quand on est en plein régime amincissant, on peut user et abuser des différentes stratégies et astuces, rendant ainsi le parcours moins pénible.

Substituer les aliments, quelle bonne idée!

Cette notion de substitution ou de remplacement d’un aliment par un autre, qui s’en approche coté goût et remplit le même besoin, est très utile pendant un régime hypocalorique, ou tout simplement quand on se rend compte que les aliments qu’on mange ne sont pas sains.

Pendant un régime hypocalorique, on se prive souvent des aliments qu’on a tant aimé, et surtout, on s’impose des aliments aux quels on s’habitue difficilement car le repas ressemble à une ordonnance plutôt qu’à un moment pour nourrir le corps sans se priver du plaisir de manger.

Le corps réagit souvent par une diminution du métabolisme de base et par une tendance à résister à la perte de poids, l’effet YO-YO est vite installé.

Pour éviter tout cela, et tromper un peu le corps, remplacer les aliments s’avère une bonne stratégie, car on frustre moins le corps et on reste dans des habitues et des goûts aux quels on est habitué.

Comment fonctionne la substitution des aliments

Si vous suivez un régime amincissant, votre but sera de diminuer l’apport calorique de la journée pour pousser votre corps à utiliser ses réserves de graisses pour combler le déficit crée.

Au cours des principaux repas, et en fonction de ce que vous avez l’habitude de manger, vous pouvez remplacer chaque produit calorique par un autre, y compris « et surtout » les assaisonnements.

Le petit déjeuner

Repas incontournable, mais si on commence la journée par du sucre rapide et du gras transformé, on favorise le pic d’insuline et le stockage des graisses, sans oublier que  vous aurez faim rapidement et l’envie  de grignoter avant le déjeuner ruinera votre silhouette.

Les adeptes de la viennoiserie

Les croissants et petits pains au chocolat industriels contiennent de la margarine à la place du beurre, pour les rendre plus légers, mais l’intérêt nutritionnel est vite perdu car ils contiennent du gras transformé et saturé, ce qui est un facteur de survenue de maladies cardiovasculaire.

Il est vrai que le croustillant du croissant et la facilité à en ingurgiter deux sans s’en rendre compte, rend la petit déjeuner facile et rapide.

 

Sans diaboliser ce met délicieux, que nous adorons tous, vous pouvez continuer en en consommer, mais une fois par semaine, les autres jours vous le remplacez par deux tranches de pain de mie à la farine complète, doré au four ou tout simplement à la poêle, à la place du beurre confiture, optez plutôt pour du fromage blanc et du miel, le goût est vraiment délicieux et la facture calorique est nettement moins salée ou « sucrée ».

Petit déjeuner bol de céréales et lait, substituer par du muesli.

Les céréales industrielles sont pointées du doigt dans plusieurs études scientifiques, car contrairement aux slogans publicitaires qui les présentent comme un aliment sain, les céréales du petit déjeuner sont parmi les plus riches en sucres.

En scrutant les informations nutritionnelles des marques les plus célèbres, vous serez choqué de découvrir la quantité de sucre apparent et caché, et qui peut représenter jusqu’à la moitié du poids du paquet.

D’autres études confirment le pouvoir addictif des aliments sucrés, plus on en mange et plus on a envie d’en manger encore et encore.

Ce qui est intéressant dans ces études, c’est d’avoir démonté également  le mythe des substituts de sucre, ou édulcorants, qui sans apporter de calories, ou trop peu, maintiennent l’aversion pour le goût sucré, ce qui pousse à chercher à combler en permanence la soif en sucre.

Le sucre n’est pas le seul ingrédient inquiétant dans les céréales, les matières grasses ajoutées, ne sont pas recommandées pour la santé.

Pour remplacer ces céréales pour vous et pour vos enfants, il est super facile de préparer soi même un mélange de flocons d’avoine et de fruits secs, le tout doré au four et arrosé d’un peu de miel, cela permet de confectionne de petites boules croustillantes, nutritives délicieuses et diététiques, sans gras de mauvaise qualité ou de sirop de glucose.

Vous pouvez vous inspirer de « la recette de muesli maison » sur la page Facebook du site.

Remplacer les céréales industrielles par des céréales complètes est recommandé pour garder une bonne santé et non seulement pendant un régime amincissant.

Une étude américaine a mis en évidence l’apport incontournable des céréales complètes dans le maintien d’un poids santé pour tous et non seulement lors d’un régime minceur.

En remplaçant de temps en temps le lait par un yaourt nature, vous augmentez la part de protéines et de calcium, et certains yaourts améliorent le microbiote intestinal.

En vous nourrissant de cette façon, vous n’aurez pas de creux à la mi matinée, car les sucres lents, les protéines qui calent ne laissent pas de place au grignotage, grand pourvoyeur de la prise de poids.

Le repas le plus important, le déjeuner, comment substituer ses aliments?

Son importance ne vient pas seulement de la quantité et du nombre d’aliments consommé, mais ce repas peut aider à la perte de poids comme il peut faire grossir.

Que l’on déjeune au bureau ou à la maison, seul ou en famille, l’excuse du manque de temps et de la difficulté à manger équilibré à un bon pris n’est pas tenable, car on peut tout à fait réussir à déjeuner en faisant le choix des ingrédients qui composent le menu.

Nous sommes habitués depuis quelques années à certains aliments faciles à manger, comme les pizzas, les box de pâtes, les sushis,  les sandwich et les salades, le tout disponible au coin de la rue, mais est ce la bonne solution quand on surveille son poids?

La pizza

Qui ne raffole pas de ce repas presque complet, pain fromage, légumes et protéines, mais, la pizza est très calorique car elle contient beaucoup de gras et des sucres cachés.

La meilleure altérnative est une pizza maison, car on peut alléger tous les ingredients qui la composent.

Au lieu d’une farine blanche à index glycémique élevé, faites votre pâte avec de la farine complète, ses fibres absorbent le sucre et diminuent la charge calorique, en cherchant dans les rayons de supermarché, vous trouverez certainement des pâtes prêtes à l’emploi confectionnées à partir de farines complète.

Une sauce tomate maison, car celle qui se vend en bocal est également riche en sucres et en additifs de tout genre, si non choisissez un coulis de tomate en boite sans aucun ajout. Vous pouvez facilement ajouter des aromates et une cuillère d’huile d’olive.

La mozzarelle est un fromage assez léger, mais assurez vous qu’il s’agit bien de mozzarelle (pas forcément d’une grande marque).

En lisant les étiquettes de certains fromages à pizza, vous serez étonné et choqué de découvrir qu’il s’agit de préparation fromagère caloriques et bourrées de constituants étranges.

Le choix de la garniture est tout aussi important, troquez le chorizo contre un jambon blanc, utilisez vos restes de poulet ou de poisson, et préférez les légumes grillés comme le poivron, champignon, oignon, vous pouvez même oser des goûts comme le brocoli et le fenouil, puis usez des herbes aromatiques, et ne rajoutez pas de fromage type parmesan ou gruyère pour garder l’intérêt diététique .

Les pâtes

Les pâtes sont un aliment très intéressant pour la santé et entre facilement dans un régime à condition de savoir le préparer et le garnir.

Les italiens ne jurent que par les pates al dente, fermes, il s’avere que des pates trop cuites libérent plus de calories et ont tendance à élever la glycémie.

Pendant votre régime minceur, évitez les pâtes à la crème et au fromage très appetissantes certes, mais très mauvaises lors d’un programme minceur.

La meilleure garniture reste les légumes, et si vous optez pour une bolognaise, il est possible de l’alléger en contrôlant la quantité de matière grasse, de viande et d’avoir la main très légère sur le fromage.

Les pâtes elle mêmes peuvent être remplacées par du quinoa, en salade, les pois chiches riches en protéines sont une excellente alternative, si non des pâtes à la farine complète, il faut juste s’habituer à leur couleur.

 

Le sandwich

S’il est bien choisi, le sandwich n’est plus un en-cas, mais un repas complet, le choix du pain, de la garniture et de l’assaisonnement permet d’alléger considérablement le nombre de calories tout en gardant tout l’intérêt nutritionnel.

Qu’il s’agisse de pain de mie, ou de baguette, garni de jambon beurre ou de viande nappée de mayonnaise, affichant tout de même une moyenne de 400 calories, il est possible de le rendre moins calorique et surtout plus intéressant sur le plan diététique.

le pain aux grains ou aux céréales complète est une fois encore indispensable pour faire la différence, les fibres qu’il contient réduisent le sucre et le gras absorbé.

Une garniture qui fait la pat belle aux légumes crus ou grillés, pour remplacer une partie de la viande, privilégiez le poulet ou le jambon blanc, nettement moins caloriques, mais attention aux additifs i vous achetez votre sandwich au supermarché, raison suffisante pour confectionner vous-même votre sandwich, c’est un jeux d’enfant que d’assembler le matin les ingrédients que vous avez mis en place la veille.

L’assaisonnement peut être constitué d’une cuillère de fromage blanc avec de la moutarde, sans ajout d’huile.

Encore plus astucieux, remplacer le pain par quelques feuilles de salade, ça marche vraiment, il faut juste oser le faire.

La salade

la plupart des salades sont diététiques! ce n’est pas une vérité absolue, car certaines salades trop riches ou en trop grande quantité sont aussi caloriques qu’un hamburger.

La salade césar ou niçoise, sont victimes de leur assaisonnement trop gras, si vous les commandez au restaurant, demandez-les nature et ajoutez du jus de citron, c’est suffisant pour relever le goût, et vous permet d’apprécier chaque ingrédient.

Osez les salades orientales à base de pois chiches et de légumes, ou un véritable taboulé riche en légumes et bien persillé pour faire le plein de vitamines.

Le poisson pané

C’est une histoire à l’envers! troquez les bâtonnets de poissons qui vous font croire que vous mangez du poisson, et retournez au filet de poisson frais acheté chez le poissonnier ou en grande surface. un poisson est un poisson et non un mélange d’amidon, d’exhausteurs de goût, trop de sel et même du sucre!

Le plus simple des poisson et le plus modeste en terme de prix, vous apporte des protéines et des minéraux en plus des omega 3, alors prenez ce filet nature et grillez le à la poêle chez vous, vous pouvez y ajouter toutes les garnitures qui vous font plaisir.

Les frites.

Si on aime les frites » un peu comme tout le monde » on sait tous à quel point ils sont caloriques, et les tremper dans la mayonnaise ou le ketchup n’arrange pas l’affaire, que faire alors, arrêter d’en manger?

Oui, ou du moins pas aussi souvent!   A la place, vous avez un tas d’alternatives diététiques en utilisant des pommes de terre, mais en les cuisant différemment.

les frites sont très caloriques, une petite portion de 100 g, apporte une moyenne de 245 calories, les chips apportent le double! alors que des pommes de terre cuites au four apportent environ 100 calories ( cela dépend aussi de la quantité d’huile ajoutée).

Les  pommes de terre cuites au four offrent une multitudes de recettes, à l’américaine, à la suédoise, et on peut varier les goûts en utilisant des herbes ou du sel aromatisé, de l’ail et de l’échalote, le résultat en vaut la peine, car on ne se prive pas du goût et du croustillant.

Les chips et les frites contiennent de l’acrylamide, une molécule pointée du doigt par le corps médical, elle  se développe quand on porte à haute température des aliments qui contiennent de l’amidon, les pomme de terre au four en contiennent moins que la moitié, c’est déjà plus intéressant pour la santé.

Le menu  hamburger

Venant-en à ce sandwich universel qui met tout le monde d’accord, tout le monde le trouve loin d’être un repas santé, on admet qu’il est trop gras, trop salé, mais les publicité permanentes qui associent le hamburger aux rencontres entre amis et aux moments de partage, font vite oublier tous ses méfaits sur la santé et le poids.

Eh bien même le hamburger peut être allégé, tout d’abord, éviter le piège des formules menu toutes prêtes, et composez votre menu, en gardant le sandwich, mais sans y ajouter de sauce rouge ou blanche, en remplaçant le frites par une salade, et le soda par un jus d’orange.

De temps en temps, ces enseignes proposent du pain complet ou des sandwich à la française, moins caloriques, probablement pour se faire pardonner!

 

 

 

Share This