Sélectionner une page

 

Il est un peu gros, mon petit enfant!

Votre enfant était juste un peu dodu il y’a quelques mois, vous vous réveillez un beau jour et le constat est d’une évidence à faire pleurer: votre enfant est devenu obèse!

vous cherchez des solutions pour l’aider? les solutions naturelles sont les mieux adaptées, sans danger , les produits naturels, sous forme de plantes, de fruits adaptés aux enfants sous forme de jus, de gâteaux délicieux , sans ajout de sucre et pourtant au bon goût et faciles à trouver et à préparer.

Pourquoi il a grossi si vite?

Commençons par comprendre pourquoi un enfant grossit, c’est ce qui vous permettra par la suite d’éviter les erreurs nutritionnelles pour ce petit enfant et également pour sa petite soeur ou son petit frère.

Bien sûr que cela n’est pas arrivé du jour au lendemain, c’est un processus qui a certainement démarré depuis quelques mois, peut être depuis la naissance.

Vous cherchez les causes? elles peuvent être multiples et parfois complexes, mais le plus souvent, elles sont beaucoup plus simples, deux facteurs essentiels: nourriture très caloriques et manque d’exercice et d’activité.

La prise de poids des tous petits commence généralement lors de la diversification alimentaire, vers 5-6 mois.

Les mamans sont ravies de voir leur petit chéri terminer son lait additionné de farine, en redemander un autre, le déjeuner c’est double ration de soupe épaisse avec un peu de beurre, et un autre biberon toutes les heures, en plus des petits pots de fruits, des biscuits pour enfants et autres friandises.

Le constat, est tombé, il faut agir!

A ce stade, les visites chez le pédiatre sont espacées , à moins que le petit n’ait des problèmes d’allergie, c’est pour cela que les mamans ne remarquent la prise de poids que quelques mois plus tard.

Le fait est que l’excès d poids de votre petit enfant est déjà bien installé, ses jolies joues bien rebondies et son tour de taille augmenté par une ceinture de graisse tout autour lui fait le ventre doux,.

Mais vous le savez déjà, votre enfant a besoin de retrouver un poids santé qui lui permettra de mener à bien son enfance et plus tard son adolescence, aujourd’hui c’est à vous de l’aider.

C’est votre responsabilité de le préserver de toutes ces vilaines maladies qui risqueraient de nuire à son développement physique et à son équilibre psychologique.

Que faire pour préserver la santé de votre enfant  par un poids idéal

La première chose à faire, ou plutôt à ne pas faire, c’est culpabiliser! cela ne sert à rien et c’est une injustice que vous vous infligerez inutilement, la culpabilité ne vous permet pas d’avancer dans la recherche d’une solution pour aider la personne la plus chère au monde à vos yeux.

Vous avez voulu nourrir votre enfant et lui donner le meilleur, vous avez un peu exagéré, et le petit chéri est un peu glouton.

Aujourd’hui il a presque 6 ans, et vous remarquez que son poids l’handicape pendant les jeux avec les copains et les copines de classe, il a du mal à monter les marches, ne vous parait pas combatif lors des petites bagarres avec des enfants de son âge,  alors il est temps et même urgent d’agir!

Etablir un programme adapté à l’enfant

La première différence entre un programme minceur pour adulte et celui destiné à un enfant, est que chez l’adulte on cherche à perdre du poids, alors que chez un enfant en pleine croissance, l’objectif est de stabiliser le poids, pendant une durée déterminée.

La stabilisation du poids  lui permet de gagner en taille en allongeant ses os, et favoriser la proportionnalité entre la taille et le poids, ainsi vous éviterez de l’exposer à des carences en vitamines, protéines et en bons gras et bons glucides.

Soumettre votre enfant à un régime?

Pas question, ce qu’il faut c’est équilibrer sa nourriture, éliminer ou diminuer les aliments hypercaloriques, habituer votre enfant à de nouveaux goûts, pour lui faire oublier peut être le seul qu’il reconnait: le sucré!

Les régimes restrictifs ne marchent pas chez l’adulte et encore moins chez l’enfant, cette pratique est dangereuse et expose l’enfant à des pertes et des gains de poids fréquents, et surtout cela crée des troubles du comportement alimentaire qui peut l’accompagner toute sa vie.

Vous pensez également l’inscrire au club de sport ou vous demandez au moniteur de le solliciter plus que ses camarades pour aider à brûler ses graisses, ce n’est pas le moment, car il n’a pas encore la capacité et l’agilité physique pour des exercices intenses, et il détestera le sport pour longtemps.

Enfant obèse,Comment faire concrètement?

Soyez rassurée, vous n’avez pas besoin d’avoir des notions approfondies en diététique, ni d’investir beaucoup d’argent dans des produits ou des programmes minceur pour votre enfant, à moins qu’il ne soit dans un état d’obésité avancée, ou qu’un problème endocrinien est mêlé à cette affaire, dans ce cas, laissez faire les professionnels de santé.

Je vous parle du cas d’un excès de poids modéré, que vous pouvez gérer vous même avec succès, c’est à dire que l’excès de poids de votre enfant ne dépasse pas une certaine valeur d’indice de masse corporelle.

Cet indice IMC  prend en compte le rapport entre le poids et la taille et vous permet de situer le degrés d’obésité de votre enfant, pour un surpoids modéré la valeur est comprise entre 30 et 34,9.

Il vous est facile de calculer cet indice, mesurez la taille et le poids de votre enfant et utilisez les courbes fournies sur son carnet de santé, vous trouverez facilement la valeur exacte de son IMC.

Equilibrer l’alimentation

La nourriture  procure l’essentiel des calories pour construire le corps de votre enfant, pour qu’elle ne se transforme pas en malédiction, et devienne une source de destruction et de déformation du corps de votre petit, il est primordial de modifier les mauvaises habitudes, et d’en acquérir de nouvelles.

En résumé, opérer un équilibrage nutritionnel, reconnaître les aliments que votre enfant consomme chaque jour, avec les quantités, pas besoin d’être précise au gramme prés, mais avoir une idée la plus proche de la réalité vous aidera par la suite à faire les modifications nécessaires en terme de quantité.

Tous les aliments ne se valent pas sur le plan nutritionnel ou calorique, il faut privilégier les aliments riches en protéines, vitamines fibres et minéraux, et diminuer les sources inutiles du sucre ainsi que les sauces d’accompagnement comme la mayonnaise.

Ceci n’est pas difficile, et de toute façon il en va de la santé de votre enfant, quelques efforts et sacrifices sont nécessaires.

Commencez par donner l’exemple

Si votre petit enfant vous voie grignoter, manger de grandes quantités de nourriture, il en fera de même, alors que si vous mangez devant lui des plats équilibrés avec légumes et fruits, il prendra le bon exemple.

Si vous mangez ensemble pendant le déjeuner ou le diner, il peut partager la même chose que vous mais en plus petite quantité, il ne faut pas le servir dans une assiette aussi grande que la votre.

Ne le servez pas en premier, car s’il mange vite, il aura terminé sa portion avant que vous ayez terminé la votre, mangez plutôt en même temps.

Vous pouvez lui proposer un jeux de celui qui mastique le plus longtemps, ce qui lui permet de prendre conscience de ce qu’il mange et de ressentir plus rapidement la satiété, essentielle pour contrôler la quantité de calories.

Le petit déjeuner autrement

Oubliez les céréales pour le petit déjeuner de votre enfant, ils sont trop caloriques et riches en sucres, ils stimulent l’insuline et favorisent le stockage des sucres sous forme de gras.

Vous pouvez confectionner vous même un muesli maison adapté à votre enfant, ou des muffins à la banane, et au miel, sans ajout de sucre.

Le smoothie de fruit est très bénéfique le matin, là aussi, oubliez le jus d’orange industriel bourré de sucre, confectionnez un jus avec des fruits entiers et ajoutez y des légumes, votre enfant ne s’en rendra pas compte.

Une fois par semaine, proposez lui un petit déjeuner salé, avec un oeuf au plat et des crackers aux grains, que vous pouvez acheter en faisant attention à leur composition, ou mieux vous pouvez les faire vous même, des recette faciles sont disponibles sur le net.

Un déjeuner à la hauteur de ses attentes, mais plus sain

En gardant à l’esprit les besoins nutritionnels de votre enfant, et l’enjeux de stabiliser son poids, son déjeuner doit être équilibré, ni trop calorique ni pauvre non plus, inutile de lui proposer des haricots verts et une petite saucisse.

Vous pouvez cuisiner toutes les recettes qu’il aime en adaptant les quantités, et en jouant des stuces nutritionnels pour rendre le plat moins calorique.

Si vous pouvez vous organiser pour cuisiner, ce serait l’idéal, car vous savez ce que vous utilisez comme ingrédient.

Pour faire une pizza maison, utilisez une pâte à pain et non une pâte feuilletée, une sauce tomate maison sans sucre ajouté, et du fromage mozzarella qui est moins calorique que l’emmental, n’utilisez pas de charcuterie, mais des morceaux de poulet ou de poisson, ainsi que des légumes grillés sans matière grasse.

Les pâtes sont appréciées de tous les enfants, respectez le temps de cuisson pour les gardez fermes, et faites vous même votre sauce bolognaise, vous pouvez y ajouter discrètement des courgette et des poivrons, et de la viande maigre en petite quantité, oubliez la sauce blanche pour votre enfant, elle est trop calorique.

Les enfants raffolent des frites dès leur tendre enfance, vous pouvez confectionner des frites ou des potatos au four, le résultat en vaut la peine car la différence calorique est énorme.

Preparez lui des sandwich avec du pain complet ou de la semoule, garnissez genereusement de légumes en laniére pour que ce soit plus facile à manger, du jambon blanc de bonne qualité ou du thon au naturel.

Vous pouvez sans scrupule diminuer les quantités de viandes pour proposer des produits de meilleur qualité même s’ils coûtent plus cher.

Une collation oui, mais pas toujours sous forme de barre chocolat noisette

Le gouter du petit enfant est souvent trop calorique, car on privilégie souvent les gâteaux et les barres chocolats, caramel, noisettes, c’est délicieux et facile à manger, mais ce n’est pas le meilleur choix à faire, gardez ces friandises une fois par semaine pour lui faire plaisir, les autres jours, une gouter équilibré est meilleur pour sa santé.

Le meilleur goûter est le fruit à croquer, pomme, poire fraise et même petite tomate!

Vous pouvez partager un plat de fruits coupés et passer un moment ludique avec votre enfant, il appréciera ce moment de complicité.

Du pain complet, et du fromage blanc avec du miel pour remplacer les pâtes à tartiner trop caloriques.

Le diner pour finir la journée en bonne santé

Le diner ne doit pas être un repas lourd, même si c’est le repas ou toute la famille est autour de la table, on peut très bien diner dans la convivialité sans pour autant engloutir une grande assiette de spaghetti bolognaise, la légèreté est de mise pour ce repas.

Le dernier repas de la journée doit compléter les autres repas pour palier aux déficit en fibre, ainsi la soupe et les potages sont le meilleur allié pour votre enfant.

La plus part des petits continuent à aimer la soupe, il faut juste varier les goûts et ne pas insister sur le potage aux épinard!

Et le sport, il déteste!

C’est normal, votre enfant traine avec lui quelques kilos qui l’empêchent de courir ou de jouer au foot, en plus il évite de s’exposer aux regards de ses camarades pour ne pas devenir leur souffre douleur.

Il serait judicieux de lui faire du sport individuel pour qu’il reprenne confiance en lui, le vélo est une excellent solution, car il pédale seul, il transpire et habitue son corps à l’effort, vous verrez avec de l’assiduité, il sera plus tonique.

Si vous avez la chance d’être à proximité d’une plage, emmenez-le faire des ballades sur le sable, faites semblant de chercher les crabes et les petits poissons, il fournira de l’effort sans se rendre compte.

Parlez-lui pour lui redonner confiance, et n’oubliez pas de le féliciter pour les petites réussites, même s’il n’a que 6 ans, il appréciera.

 

 

 

Share This